Retour aux nouvelles >

50 ans à la TD, un des meilleurs employeurs au Canada

image1

Anne Ethier à ses débuts à la TD en 1965

Hier soir, pour une onzième année consécutive, le Groupe Banque TD a été reconnu par le Great Place to Work Institute comme l’un des meilleurs employeurs au Canada. Nous savons que nos employés appuient notre marque, préservent notre culture unique et font de la TD un environnement de travail phénoménal. C’est pourquoi nous avons réservé une belle surprise à Anne Ethier, une employée canadienne de longue date de la TD, en lui offrant de se rendre à Toronto pour accepter cette distinction lors de la cérémonie de remise de prix Best Workplaces in Canada.

Caissière à son arrivée en 1965, Anne est actuellement agente principale, Exploitation au sein du groupe Exploitation, Service des finances, Commerce mondial de Valeurs Mobilières TD. Au cours des 50 dernières années, Anne a vu la TD évoluer pour continuellement répondre aux besoins particuliers de ses clients et de ses employés.

La carrière admirable d’Anne propose une perspective unique de la TD. Nous avons discuté avec elle du perfectionnement, des possibilités et de la vie à la TD.

Félicitations pour vos 50 ans de service au sein de la TD! Quel a été votre premier poste?

Mon père travaillait pour la TD et m’a incitée à travailler à sa succursale pendant l’été. J’ai passé quatre ans au cœur du quartier du textile à Montréal. Chaque jeudi et vendredi, les employés des manufactures faisaient la file pour encaisser leur chèque de paie!

Qu’est-ce qui vous a amenée à vous joindre à Valeurs Mobilières TD?

En 1969, j’ai été mutée à une succursale commerciale et après quelques années de travail assidu, je suis devenue caissière en chef. Six ans plus tard, j’ai accepté le poste de superviseure adjointe, Opérations de change dans la même succursale; un gros changement, mais j’étais heureuse de relever un nouveau défi! En 1980, je suis devenue superviseure, Opérations de change du siège social de Montréal et j’ai occupé ce poste jusqu’en 1996.

Quand la TD a commencé à centraliser les produits de change, j’ai été mutée au Service des finances, Commerce mondial pour superviser le nouveau Service de paiement par virement interbancaire (SPC) pour les clients du Québec. À la fin du projet de centralisation, je suis devenue superviseure adjointe du service d’encaissement documentaire, où je travaille actuellement.

Mon cheminement au sein de la TD m’a appris que le point de départ n’est pas toujours le point d’arrivée. Les possibilités sont nombreuses et les occasions de perfectionnement abondent.

Pourquoi avez-vous décidé de poursuivre votre carrière à la TD?

La TD a connu de nombreux changements, ce qui a rendu mon travail intéressant et rempli de défis. Lorsque je prendrai ma retraite ce mois-ci, je serai fière de ma carrière et convaincue que la TD n’était pas seulement un emploi. L’entreprise m’a permis de vivre des expériences, de nouer des liens et d’accumuler des souvenirs extraordinaires qui resteront gravés dans mon cœur.

Qu’est-ce qui vous inspire à faire de l’excellent travail tous les jours?

Faire une différence et relever des défis, c’est ce qui me motive. Quand vous aimez votre travail autant que moi, c’est facile de se donner à fond tous les jours.

image3

 

Légende : Anne Ethier est fière d’accepter au nom de la TD le prix récompensant les meilleurs employeurs au Canada (grandes entreprises) lors de la cérémonie de remise des prix Great Places to Work tenue le 21 avril 2016.

 

Nous souhaitons une très bonne retraite à Anne, qui nous quittera plus tard ce mois-ci, et nous la félicitons pour ses 50 années de service.

Retour aux nouvelles >

TD célèbre la semaine de l’action bénévole

Chaque année, pendant une semaine en avril, nous célébrons le formidable travail de bénévolat des employés de la TD, travail qui fait notre fierté chaque jour. Qu’ils nettoient les espaces publics, accueillent des réfugiés ou servent des repas aux plus démunis, ces bénévoles sont une preuve éclatante qu’une seule heure de son temps peut faire une grande différence dans la vie de quelqu’un. Toute l’équipe de la TD désire les en remercier.
Voici comment les bénévoles de la TD changent le monde en quelque sorte :

Comme le dit si sagement Christie : « Nous avons tous quelque chose à donner. »
« Les gens disent qu’ils n’ont pas le temps de faire du bénévolat, mais il ne faut parfois qu’une vingtaine de minutes pour redonner à la collectivité. Nous avons tous quelque chose à donner. Quelque chose à bâtir au sein de la collectivité où nous vivons. Cette année, je serai bénévole au sein de Centraide United Way de Cambridge et North Dumfries dans le cadre du programme de popote roulante de Breslau. Les bénévoles de ce service livrent non seulement des repas nutritifs, mais apportent également du réconfort et sont parfois les seules personnes que les bénéficiaires ont rencontrées depuis de nombreux jours.
– Christine E. Andrews, Coordonateur, Relations avec la clientèle, TD Canada Trust

Le bénévolat nous rend autant que l’on donne, parfois même beaucoup plus.
« La TD est une entreprise qui permet à ses employés de s’épanouir constamment et d’explorer ce qui leur tient vraiment à cœur. Je ne dirai jamais assez combien le programme d’ambassadeurs bénévoles de la TD est exceptionnel. Le bénévolat a formé tellement d’aspects de ma personnalité, que je ne saurais par où commencer. Chaque situation que j’ai vécue et chaque personne que j’ai rencontrée m’ont permis d’apprendre et d’acquérir des compétences universelles qui me seront utiles toute ma vie. Je fais du bénévolat pour apprendre des autres, pour connaître vraiment le monde autour de moi, et surtout, pour tisser des liens avec les gens. Il y a tant de choses à apprendre et à vivre; chaque activité de bénévolat me fait grandir.

Le 16 avril, je me rendrai à l’école primaire Mountain View pour y servir des repas, donner un coup de main, et le plus important, pour accueillir des réfugiés. J’espère sincèrement que mon travail fera une différence dans la vie de ceux qui nous visiteront, même s’il ne s’agit que d’une seule personne, qui aura trouvé ce jour-là un nouvel ami ou une écoute attentive. Mon principal objectif est de m’assurer que tous se sentent les bienvenus et en sécurité et à ce qu’ils nous quittent avec le sentiment que leurs ressources et leurs choix ne sont pas limités. »
– Geety Hafizi, Représentant, Services Financiers, TD Canada Trust

Pour rendre une collectivité plus forte, il faut d’abord aider les gens à sentir qu’ils en font partie.
« Je m’appelle Joey Calandrino et je suis représentant du Service à la clientèle de TD Canada Trust. J’ai commencé mon aventure à la TD en octobre 2015 et j’ai eu l’honneur et le plaisir de faire partie de l’équipe GenNext et d’être ambassadeur bénévole.
Pour moi, le bénévolat est une activité à la fois extraordinaire et extrêmement gratifiante. C’est une activité qui bâtit et renforce les collectivités, elle est bénéfique tant pour l’âme que pour le corps et elle permet à tous d’acquérir de nouvelles compétences tout en aidant les autres dans une ambiance agréable.

Je lance à chacun le défi de participer, en 2016, à au moins une activité de bénévolat dans le cadre du Réseau de bénévolat TD. Je vous promets que vous rencontrerez des gens exceptionnels, que vous apprendrez de nouvelles compétences et que vous vivrez une expérience fantastique, tout en faisant une différence dans vos collectivités locales respectives. »
– Joey Calandrino, Représentant, Services à la Clientèle, TD Canada Trust

Retour aux nouvelles >

Lesbiennes à travers le plafond de verre

On peut être lesbienne, transsexuelle ou transgenre et se démarquer au sein de la grande entreprise. Catherine Perrin reçoit trois femmes qui s’affirment en tant qu’homosexuelles et qui occupent des postes de direction : Martine Roy, directrice chez IBM, Caroline Salette, présidente et propriétaire chez Re/Max, et Lyne Bélanger, vice-présidente chez TD Assurances.

ici.radio-canada.ca: Lesbiennes à travers le plafond de verre

Retour aux nouvelles >

Maxime Guilbault, chef d’équipe chez TD Assurances

“C’est pour aider les gens et par amour du service à la clientèle que Maxime Guilbault a décidé de suivre une attestation d’études collégiales (AEC) en assurances de dommages. Il est entré chez TD Assurance en 2007 comme agent en centre d’appels. Il a gravi les échelons et, depuis deux ans, il occupe les fonctions de chef d’équipe au service à la clientèle…”

EMILIE LAPERRIÈRE, COLLABORATION SPÉCIALE
La Presse

Laprese.ca: Maxime Guilbault, chef d’équipe chez TD Assurances

Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse

Maxime Guilbault